Actualités

Analyses de marché

Valeurs à suivre

Alertes

Economie : des disparités nationales qui se creusent…

16 Juin 2020 08:30 | Analyses de marché

Restaurant fermé
(Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Bourse : La place parisienne a très mal débuté la semaine, abandonnant près de 3% en cours de matinée, ce lundi matin. Une fois encore, la presse économique a cherché une explication totalement farfelue à cette chute.

De nombreux articles ont accusé la crainte d’une seconde vague de contamination de covid19. Seconde vague qui aurait alors mystérieusement disparu ? En effet, entre la fin de matinée et le début d’après-midi, le CAC40 est même brièvement passé dans le vert avant de terminer sur une petite perte de 0.49%. 

Une explication aux variations de la Bourse

Plus sérieusement, les investisseurs savent comme nous vous l’avons déjà expliqué que le marché est tiré tantôt à la baisse par les conséquences des mesures de confinement, tantôt à la hausse par les actions des banques centrales. C’est ce qu’il s’est passé une fois encore avec l’annonce de la FED d’élargir son programme d’achat d’obligations privées à quasiment tous les secteurs de l’économie.

Nous ne commenterons pas sur ConseilBourse.fr toutes les variations intraday de 2% des indices boursiers. Cela ne nous semble pas systématiquement intéressant dans un environnement de volatilité relativement élevée. En revanche, il nous paraît important de souligner que l’évolution des différents indices boursiers nous montre que les économies des pays qui ont subi un confinement aveugle et policier sont beaucoup plus touchées que les pays qui ont eu peu ou pas de confinement. La présence de multinationales, dont l’activité est moins affectée par ces disparités nationales, a tendance à atténuer cet effet. Cependant, la demande intérieure et les exportations d’un pays, impactent directement ses grands leaders nationaux. 

L’impact du confinement en Europe et dans le monde

En Europe, la moyenne des indices de référence des grands pays qui ont eu un confinement aveugle et policier (la France, l’Espagne et l’Italie) a chuté de près de 25%. Le DAX allemand, qui a pourtant pâti des mesures prises par ses voisins, n’a chuté que de 13.6% (avec un confinement beaucoup souple et non policier). Au Japon (non policier) -8% sur le NIKKEI, aux Etats-Unis (non policier) -12.8% sur le Dow Jones et -0.9% pour le Nasdaq ! En Chine (qui n’a confiné qu’une toute partie de leur population) -7.2% seulement pour le Shangaï composite. C’est une double peine pour des pays comme la France, l’Espagne et l’Italie qui ont eu en outre beaucoup plus de décès par million d’habitants.


 Nous anticipons sur ConseilBourse que l’écart entre les économies des différents pays va se creuser encore d’ici le mois d’octobre en fonction des choix stratégiques du second trimestre 2020. En effet, les faillites qui vont en découler sont loin d’être actées actuellement. Si nous pouvons vous fournir une analyse de cette qualité sur ConseilBourse c’est parce que nous sommes indépendants. Ne dépendant pas de subvention publique ou du secteur privé, nous ne sommes pas tenus de préserver certains intérêts privés ni de justifier certains choix politique.


GERY Marcellin

Vous pouvez aller visiter notre page sur nos derniers trades : ICI

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire : ICI

Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook : ICI

Conseil Bourse

GRATUIT
VOIR