Lexique Boursier 

toutes les définitions que vous cherchez

Consulter toutes les définitions pour mieux comprendre la bourse, l”économie et la finance via notre lexique bourse

Le Lexique de la Bourse

Il y a 76 mots dans ce répertoire commençant par la lettre I.
IBEX 35
L'IBEX 35 (Índice Bursátil Español) est le plus important indice espagnol, qui regroupe les 35 plus grandes sociétés hispaniques, qu'elles soient cotées à Madrid, Valence, Bilbao ou Barcelone. Il est géré par la Sociedad de Bolsas, filiale de Bolsas y Mercados Españoles(BME). Le marché des options à terme est en revanche administré par une autre filiale, le Mercado Español de Futuros Financieros. Sur le modèle des autres grandes places financières, chaque valeur de l'IBEX 35 est pondérée en fonction du poids de sa capitalisation boursière. Sa composition est modifiée en janvier et juillet.

Immobilisations (non financières)
Éléments corporels et incorporels destinés à servir de façon durable à l\'activité de l\'entreprise. Ils ne se consomment pas par le premier usage. Certains biens de peu de valeur ou dont la consommation est très rapide peuvent être considérés comme entièrement consommés dans l\'exercice de leur mise en service et, par conséquent, ne pas être classés dans les immobilisations. Il est utile de distinguer : les immobilisations professionnelles, c\'est-à-dire celles qui sont utilisées (ou destinées à être utilisées) par l\'entreprise pour la production de biens ou services; et les immobilisations non professionnelles.

Immobilisations financières
Catégorie d\'immobilisations constituée par certaines créances et par certains titres). Pour ces titres cf. : - « Titres de participation ». - « Valeurs mobilières immobilisées ».

Immunisation
L'immunisation consiste à se prémunir contre les risques liés aux marchés financiers. C'est un ensemble de techniques qui visent à équilibrer les échéances du passif et de l'actif, pour qu'un changement des taux d'intérêt ou du cours des devises n'affecte pas la valeur d'un portefeuille ou d'un capital. Les principales de ces techniques sont l'équilibre de la marge brute d'autofinancement et des durées d'amortissement, de la volatilité et de la convexité, et des transactions sur options et contrats à terme. Une immunisation incomplète sera appelée arbitrage, tandis qu'une immunisation réussie sera appelée couverture de risque multiphase (multiperiod immunization).

Imposable
Le mot imposable désigne tout bien ou service qui fait l'objet d'une transaction et qui est soumis à un prélèvement obligatoire par l'administration fiscale. Les impôts directs s'appliquent aux revenus, aux honoraires, aux plus-values, à la fortune, aux mutations, aux ventes, aux successions, etc. Les impôts indirects concernent la plupart des produits et services, comme l'essence, le pain, l'électricité, ou une coupe de cheveux, par le biais de la Taxe à la Valeur Ajoutée (TVA). Une personne dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil sera déclarée non-imposable.

Imposition des revenus de l'épargne
Un particulier épargne pour se prémunir contre d'éventuelles difficultés, pour s'offrir un bien (voiture ou logement), pour payer les études de ses enfants, ou en vue de sa retraite. Selon les pays, des gouvernements peuvent considérer qu'il s'enrichit, et imposer les revenus (intérêts) générés par son épargne. Cette taxation varie fortement, d'un taux 0 dans des paradis fiscaux, à un taux très élevé ailleurs. Pour éviter l'évasion fiscale, l'Union européenne tente de mettre en place des politiques d'harmonisation fiscale, mais sans parvenir à réduire l'attractivité fiscale de certains pays.

Impôt
L'impôt est une collecte obligatoire, perçue par les autorités publiques, sur les personnes physiques et morales. Il s'agit d'un pourcentage prélevé sur leurs revenus, salaires, épargnes, honoraires, biens, bénéfices, plus-values, et sur la plupart de leurs transactions. Cet impôt se fait au profit de l'État (Trésor public) dont il constitue l'essentiel des ressources, mais aussi au profit des régions, des villes et des communes. Même si l'impôt est défini comme obligatoire, définitif et sans contrepartie, cette contrepartie existe bel et bien, sous la forme d'équipements publics, écoles, universités, routes, mobilier urbain, armée, police, hôpitaux...

Impôt de solidarité sur la fortune
L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) était un impôt exigible si la valeur des biens d'une personne ou d'un couple dépasse 800 000 euros. Cet impôt était l'objet de vives polémiques. Les principaux arguments de ses opposants étaient : les biens sont déjà lourdement taxés en France ; des personnes âgées sans grands revenus peuvent être imposées si la valeur de leur appartement a mécaniquement augmenté ; la valeur du bien peut avoir baissé depuis l'an dernier ; cet impôt incite les riches à quitter le pays ; et enfin, il coûte plus cher à recouvrer qu'il ne rapporte.

Impôt différé actif
Un impôt différé actif provient du décalage temporaire qui peut exister entre les charges comptables et fiscales. Une charge peut être constatée au plan comptable, mais, en l'absence de visibilité, n'est pas encore considérée comme déductible, l'événement auquel elle se rapporte n'étant pas encore survenu. Il peut s'agir d'un impôt récupérable sur des exercices futurs, de provisions comptables pour risques, de provisions pour indemnités de retraite, d'amortissements ou de déficits fiscalement reportés, ou encore de moins-values à long terme. Les impôts différés actifs englobent donc ce qui sera imputable à des années fiscales ultérieures, et récupérable.

Impôt différé passif
Un impôt différé passif est un impôt qui sera exigible dans des années fiscales ultérieures. Il provient du décalage entre une écriture comptable, et son imposition effective. Il peut concerner des produits financiers dont la fiscalisation est différée, ou d'actifs réévalués lors de la consolidation d'une filiale, c'est-à-dire lorsque ses comptes sont consolidés avec ceux de sa maison-mère. Leur valeur, dans le bilan, devient alors supérieure à leur valeur fiscale constatée. Les impôts différés passifs englobent donc les conséquences fiscales d'opérations antérieures à l'exercice comptable en cours, comme les crédits d'impôts reportés.

Impôt exigible
L'impôt exigible désigne ce qu'une entreprise doit payer au Trésor public au titre d'une année fiscale. Son montant est fonction de ses résultats, notamment si elle a réalisé des bénéfices ou des plus-values. Au plan comptable, cet impôt peut être considéré comme une charge s'il est dû, ou comme un produit s'il est récupérable. Les impôts différés passifs ou actifs n'y sont pas intégrés, et l'impôt est donc le plus souvent exigible. En revanche, dans les comptes consolidés, ces derniers doivent être enregistrés.

Impôt progressif
En France, hormis les impôts indirects comme la TVA, la plupart des impôts directs sont progressifs. Il s'agit d'un pourcentage, qui augmente en fonction de la valeur d'un bien ou des ressources financières des particuliers. Par exemple, une personne qui gagne le SMIC est rarement imposable (notamment si elle a des enfants à charge), une personne qui gagne plusieurs fois le SMIC devra s'acquitter d'un impôt. La philosophie qui sous-tend la progressivité de l'impôt considère que les moins favorisés ne doivent pas être privés du minimum vital, et que les plus favorisés peuvent contribuer plus largement à l'effort public.

Impôt sur le revenu des personnes physiques
L'impôt sur le revenu des personnes physiques est un impôt direct, dont doivent s'acquitter les habitants d'un pays. Il s'agit d'un impôt progressif, dont le montant dépend de leurs revenus, qu'il s'agisse de salaires, honoraires, intérêts de produits d'épargne, vente de biens immobiliers, ou successions. À la suite de la déclaration fiscale envoyée annuellement par les contribuables, le fisc détermine la somme à payer, en tenant compte des déductions autorisées, comme les enfants ou personnes âgées à charge, les déductions pour travaux de mise aux normes d'un logement, ou certaines déductions spécifiques déterminées par le ministère des Finances.

Imprimé fiscal unique
L'imprimé fiscal unique (IFU) est un document fiscal spécifiquement dédié aux revenus mobiliers. Il est adressé en fin d'année par les établissements financiers, banques, fonds d'investissement ou courtiers en Bourse, à leurs clients. Ceux-ci vont y reporter l'ensemble des revenus provenant de leurs capitaux, les dividendes perçus, et les plus-values ou moins-values réalisées au cours de l'année fiscale écoulée. Les transactions étant informatisées, comme les feuilles de calcul, certains établissements peuvent, moyennant une commission, adresser des formulaires pré-remplis à leurs clients qui se contentent de les vérifier, de les signer et de les envoyer au fisc.

Indemnités de départ en retraite
Lorsqu'un salarié atteint l'âge de la retraite (variable selon son année de naissance et le nombre de trimestres de cotisation), il peut percevoir une indemnité de départ à la retraite, à condition qu'il ait plus de dix ans d'ancienneté. Ce montant sera d'un demi-mois de salaire, mais peut atteindre deux mois de salaire s'il a plus de trente ans d'ancienneté. Des accords de branche peuvent toutefois accorder des conditions plus favorables. Au plan fiscal, les indemnités de départ en retraite supportent toutes les cotisations et contributions sociales, et s'ajoutent aux revenus imposables.

Indemnités de rachat
Lorsqu'un souscripteur ou adhérent signe un contrat d'assurance- vie, il s'engage pour une durée en général assez longue. S'il veut s'en libérer avant le terme prévu, on dit qu'il rachète son contrat. Sa compagnie d'assurance est en droit d'exiger des frais, appelés indemnités de rachat. Les modalités en sont définies dans les clauses du contrat et encadrées par la réglementation. Leur montant ne peut dépasser 5 % du montant total des sommes versées, mais n'est pas exigible si le rachat intervient plus de dix ans avant son échéance.

Index linked unit trust
Un index linked unit trust se traduit par organisme de placements collectifs lié à un indice, et correspond en France à une SICAV indicielle. Il s'agit d'un fond composé à l'identique de son indice de référence, qui contient donc les mêmes actifs, chacun étant pondéré de la même manière, selon son poids relatif. L'objectif d'une SICAV indicielle est une gestion passive, qui réalisera la même performance, ou quasiment, que son indice de référence. Elle reste toutefois moins liquide que les trackers (traqueurs) indiciels.

Indexation
L'indexation est surtout connue dans le cadre des salaires et retraites, dont l'augmentation est presque toujours indexée sur l'inflation. Ce mot définit l'ajustement de la valeur d'un bien, d'une somme ou d'une marchandise, par rapport à un indice de référence. Par exemple, un bailleur peut indexer le loyer de son locataire, en fonction de l'indice des loyers publié par l'INSEE. Dans le domaine financier, la plupart des taux variables sont indexés sur l'EURIBOR, qui exprime la moyenne des taux interbancaires consentis par les 50 principales banques de la zone euro.

Indexed bond
Un indexed Bond se traduit par Bon indexé, et correspond en France à une obligation indexée, émise lors du lancement d'un emprunt obligataire. Le capital et/ou les intérêts versés sont indexés sur l'indice de référence choisi. Une obligation indexée vise à protéger les investisseurs contre une éventuelle dépréciation de leur épargne. Par exemple, une OATi (Obligation Assimilable au Trésor indexée), émise par l'État français, est indexée sur les prix à la consommation. Le coupon est payé annuellement, mais elle est remboursée à l'échéance.

Indicateur de risque
Un indicateur de risque est une évaluation de risques particuliers. De nombreux indicateurs de risque sont utilisés dans différents domaines, notamment la santé publique, l'assurance, les maladies professionnelles, les transports, l'aviation, les sports extrêmes, et les finances. Il existe des indicateurs concernant le risque de défaillance des entreprises, les investissements dans certains pays, les évolutions des cours du change, ou de la clientèle des banques. Dans le domaine financier, un indicateur de risque peut concerner la volatilité des cours des OPCVM.

Indice boursier
Un indice boursier regroupe un panier d'actions, qui donne une tendance chiffrée de l'évolution de leur valeur financière. Par exemple, le CAC 40 est composé des 40 principales capitalisations de la place financière parisienne, pondérées en fonction de leur poids. Sa fluctuation moyenne reflète la confiance des investisseurs (s'il est en hausse) ou leur méfiance (s'il est en baisse). Chaque Bourse publie un ou plusieurs indices, comme le Dow Jones, SBF, Nasdaq, ou S&P. D'autres regroupent plusieurs indices, comme MSCI ou Euronext. Un indice boursier peut aussi mesurer la fluctuation de secteurs particuliers, par exemple le luxe, l'énergie, les matières premières, les transports, le bâtiment, etc.

Indice boursier AEX
AEX signifie Amsterdam Exchange Index. Il s'agit de l' indice boursier du Nyse Euronext de la Bourse d'Amsterdam. Il est composé des 25 principales valeurs du marché des actions, en termes de volume de transaction et de capitalisation boursière. Comme pour les indices des autres places financières, chaque valeur est pondérée, pour qu'il soit le reflet le plus fidèle possible des fluctuations des cours. Il donne donc une indication générale, et influence souvent le cours des actions qui n'en font pas partie.

Indice boursier CAC 40
Le sigle CAC signifie cotation assistée en continu, et 40 indique le nombre des valeurs qui le compose. Il a été créé en 1988 sur une base de 1 000 points. Il s'agit de l'indice le plus important de la Bourse de Paris. Il est géré par la société NYSE Euronext. Parmi les 100 plus fortes capitalisations boursières, 40 valeurs sont choisies, en fonction de leur représentativité et du volume de leurs transactions. Le CAC 40 est calculé en continu et actualisé toutes les 30 secondes.

Indice Boursier DAX
Le sigle DAX signifie Deutscher Aktien Index, ou indice allemand des actions, et concerne la Bourse de Francfort. Créé en 1989 sur une base de 1 000 points, il mesure les fluctuations de la valeur des 30 principales entreprises cotées, en termes de capitalisation boursière et de dynamisme des transactions. Comme la plupart des autres indices boursiers, le poids de chaque valeur est pondéré. Certaines sont retirées et remplacées par d'autres, plus représentatives. Il est géré par la société Xetra, et est publié en continu.

Indice boursier Dow Jones
Le DJIA, Dow Jones Industrial Average (en français, moyenne industrielle), est simplement appelé Dow Jones. Il s'agit du plus ancien indice boursier du monde, créé en 1884. Il est détenu par Dow Jones Indexes, à hauteur de 90 % pour CME Group et 10 % pour Dow Jones and Company. Il englobe 30 entreprises, qui peuvent y entrer ou en sortir en fonction de leur volume de transactions. Ses écarts sont le reflet de la santé financière américaine, ou de ses crises. Un krach qui le fait s'effondrer atteint presque aussitôt les autres places boursières. Cependant, les puristes lui reprochent de ne pas refléter assez fidèlement la capitalisation boursière américaine.

Indice boursier Euronext 100
L'indice boursier Euronext 100 est une indice européen, reflétant les fluctuations du Nyse Euronex. Il a été initié en l'an 2 000, sur une base de 1 000 points. Il est composé d'un panier des valeurs les plus représentatives du marché, les mieux capitalisées, et les plus activement échangées. Pour ces raisons, il est considéré comme un indice boursier de référence par les intervenants financiers, comme le Dow Jones, le FTSE ou le CAC 40. Sa composition est révisée tous les trois mois.

Indice boursier FTSE 100
Le FTSE 100 (Financial Times Stock Exchange), surnommé "le Footsie", est un indice-phare de la Bourse de Londres. Il est apparu en 1984, sur une base de 1 000 points, comme ses équivalents européens. Il est constitué des 100 valeurs les plus représentatives et les plus actives du marché. Ces dernières sont aussi sélectionnées en fonction de l'importance de leur capitalisation. Très suivi par les analystes financiers, le FTSE 100 sert de baromètre pour mesurer la santé de l'économie britannique. Cet indice boursier appartient au FTSE Group.

Indice boursier japonais
L'indice boursier japonais le plus connu est le Nihon Keizai Shimbun, du nom du quotidien économique qui le publie, également appelé Japan Economic Daily (Quotidien Économique du Japon), ou encore Japan's Nikkei 225 Stock Average (moyenne des actions japonaises). Pour ces raisons, on le surnomme simplement Nikkei 225. Il est composé des 225 plus importantes entreprises cotées à la TSE (Tokyo Stock Exchange, Bourse de Tokyo). Bâti sur le modèle du Dow Jones américain, il ne pondère pas les valeurs qui le composent, mais donne une bonne représentation de la santé de l'économie nipponne.

Indice boursier NASDAQ
Le NASDAQ est le sigle de National Association of Securities Dealers Automated Quotations, qui se traduit par Cotations automatisées de l'Association nationale des courtiers en valeurs mobilières. Lancé en 1971, il appartient aujourd'hui au groupe américano-européen NASDAQ OMX. Deuxième marché américain après le New York Stock Exchange, il est le marché électronique le plus important du monde pour les transactions des actions. Il gère les cotations de plus de 3 000 entreprises, notamment des nouvelles technologies. Il existe le Nasdaq 100, qui inclut les 100 principales capitalisations, et le Nasdaq composite (plus de 5 000 valeurs), ce dernier étant le plus suivi en Europe.

Indice boursier Nikkei
Anciennement nommé Nikkei Dow Jones Stock Average (moyenne des actions), cet indice de la Bourse de Tokyo est bâti sur le modèle du Dow Jones de New York. Les 225 valeurs qui le composent ne sont pas pondérées en fonction de leur poids. Il est calculé depuis 1950 par le quotidien Nihon Keizai Shimbun (journal économique japonais, abrégé en Nikkei). C'est le principal marché asiatique des valeurs mobilières. Par suite de la mondialisation de la finance, ses performances se rapprochent de celles de ses équivalents occidentaux, comme le Dow Jones américain, le FTSE 100 anglais, le CAC 40 français, ou le DAX de Francfort.

Indice boursier PSI 20
L'indice boursier PSI 20 est l'acronyme de Portuguese Stock Index (indice portugais des actions). C'est l'indice de référence des entreprises cotées sur Nyse Euronext Lisbonne, l'une des branches du groupe paneuropéen Euronext, comme le CAC 40 de Paris, l'AEX d'Amsterdam et le BEL 20 de Bruxelles. Il a été initié en 1993 sur une base de 3 000 points, et regroupe les 20 plus fortes capitalisations de la place financière de Lisbonne, le PSI Geral (général). Cet indice suit le chiffre d'affaires généré par leurs transactions, et publie en continu leurs fluctuations.

Indice boursier SMI
SMI signifie Swiss Market Index, indice du marché de la Bourse de Zurich. Il s'agit du plus important marché suisse, puisqu'il regroupe 85 % du montant total des transactions. Il a été créé en 1988 sur une base de 1 500 points, et traite les fluctuations des 20 principales capitalisations boursières. Il est géré et publié par le Six Group. À eux seuls, trois groupes comptent pour la moitié de la capitalisation : Nestlé, Novartis, et Hoffmann-La Roche. Du fait de sa représentativité, l'indice SMI est utilisé comme sous-jacent à plusieurs produits financiers. Sa composition est révisée en septembre.

Indice CAC 40
Le sigle CAC 40 signifie cotation assistée en continu. Cet indice suit les 40 principales entreprises cotées à la Bourse de Paris. Celles-ci sont choisies parmi les 100 premières du marché. Il a été créé sur une base de 1 000 points en 1988, par la Compagnie des agents de change. Il appartient au groupe Euronext, la première bourse européenne. Pour qu'il reste représentatif, sa composition est examinée chaque trimestre. Ce panel de valeurs est pondéré pour ajuster le poids de chacune à sa capitalisation, et prend aussi en compte le volume des transactions.

Indice CAC IT
Le CAC IT était un indice de la Bourse de Paris, signifiant Cotation Assistée en Continu Indice Technologique, sur le modèle du NASDAQ américain. Il incluait uniquement les valeurs liées aux nouvelles technologies, comme la communication, les télécommunications, l'espace, l'informatique, etc. On y trouvait des entreprises aussi diverses que Cap Gemini, France Télécoms, TF1, Vivendi Universal, Eutelsat Communications, Nespost, Publicis, Dassault Systèmes, Alcatel, Ubisoft, ou Lagardère SCA. Il a cessé d'exister en 2011.

Indice composite
Un indice donne de précieuses indications sur les fluctuations d' un marché ou d'un secteur particulier. Pour avoir une vision plus large et plus juste, les analyses ont également recours à des indices composites, qui synthétisent plusieurs autres indices. L'information est ainsi plus pertinente, notamment quand il s'agit de mesurer une performance globale sur une période donnée. À titre d'exemple, l'indice SBF 250 est composé de plusieurs sous-indices, le CAC 40, le CAC Mid 100 le CAC Next 20 et le CAC Small 90.

Indice de cours
La particularité d'un indice de cours, c'est que le paiement des dividendes n'est pas pris en compte, car ils ne sont pas réinvestis. Dans l'indice de performance, ils le sont, car l'hypothèse est qu'ils seront réinvestis. Un indice de cours se contente donc de mesurer les fluctuations de la valeur des cotations. La plupart des indices boursiers sont des indices de cours, comme le Dow Jones de New York, le TSE 300 de Toronto, le Topix de Tokyo ou le CAC 40 de Paris. Il existe aussi des indices de performance et des indices de rendement.

Indice de la bourse de Paris
L'indice de la Bourse de Paris fait référence au plus connu d'entre eux, le CAC 40, qui signifie Cotation Assistée en Continu, et qui inclut les 40 plus fortes capitalisations de cette place financière ayant le plus gros volume de transactions. Il s'agit d'une sélection, parmi les 100 principales cotées sur ce marché. La composition et la pondération de l'indice sont révisées tous les trois mois. Créé par la Compagnie des agents de change en 1988, il appartient à Euronext, qui regroupe plusieurs bourses européennes.

Indice Dow Jones Euro Stoxx 50
L'indice Dow Jones Euro Stoxx 50 est un indice spécifique de la zone euro, qui exclut donc la Suède, la Suisse et le Royaume-Uni. Il regroupe 50 entreprises parmi celles qui ont les plus fortes capitalisations boursières, sélectionnées parmi les 18 indices Dow Jones Euro Stoxx du superdomaine concerné. Les membres sont classés par taille. On y trouve Peugeot, Vivendi, Orange ou Deutsche Telekom. Cet indice est utilisé comme sous-jacent pour de nombreux produits financiers, comme les contrats à terme.

Indice Dow Jones Stoxx
Le Dow Jones Stoxx, ou Dow Jones Europe Index, est un indice boursier européen créé en 1988. Il regroupe les titres financiers des pays de l'Union européenne, plus la Suisse. Il est composé de plus de 650 valeurs, qui représentent 80 % de la capitalisation boursière de leur zone respective. Ces valeurs sont sélectionnées en fonction de leur poids financier, puis la sélection est affinée sur une base sectorielle, pour refléter au plus près l'activité économique et boursière européenne.

Indice Hang Seng
Le HSI, Hang Seng Index, est l'indice principal de la Bourse de Hong Kong, créé en 1969. Il est la propriété de Hang Seng Indexes Company Limited, filiale de la Hang Seng Bank, l'une des plus importantes de cette place financière. Hang Seng entreprise publie plusieurs indices industriels, financiers et composites, concernant l'économie chinoise. Parmi ceux-ci, le Hang Seng Index mesure les fluctuations des principales valeurs cotées en terme de capitalisation. Ces valeurs représentent environ les deux tiers du Hong Kong Stock Exchange (Bourse).

Indice PMI
PMI signifie Purchasing Manager's Index, indice des directeurs des achats américains. Il est publié par l'ISM, Institute of Supply Management (Institut de la gestion des approvisionnements). C'est un indice composite concernant le secteur manufacturier. Il inclut le niveau des stocks et de la production, les commandes en cours, la ponctualité des livraisons des fournisseurs, et la variation des effectifs employés. La méthode de travail est une enquête mensuelle, réalisée auprès des directeurs d'achat d'un panel représentatif de l'industrie. Considéré comme un baromètre fiable par les analystes financiers, le PMI influence directement les taux d'intérêt américains.

Indice return
Indice Return (retour) vient de l'anglais Return Index. Il est le plus souvent appelé Total Return Index. Il s'agit d'un index qui considère que les bénéfices, les dividendes et les surplus financiers seront réinvestis dans le temps, et qui mesure ainsi les plus-values réalisées par les actions. Un indice return est considéré par les investisseurs comme plus précis que ceux qui excluent les distributions, car il fournit une meilleure représentation de la performance financière des entreprises sous-jacentes. Les Standard & Poor 500 Index (S&P 500), Wilshire 5 000 et Russell 2 000 sont des indices calculés selon la méthodologie Total Return Index.

Indice SBF 250
Le SBF 250 (Société des Bourses Françaises) est un indice composite, multisectoriel, publié par le groupe Nyse Euronext depuis 1991. Il englobe 250 entreprises importantes, liquides, et qui bénéficient d'un fort volume de transactions. Au SFB 120 sont ajoutées 130 entreprises supplémentaires cotées à la Bourse de Paris. Le SBF 250 inclut le CAC 40, l'indice CAC Next 20, l'indice CAC Mid 60, et les plus fortes capitalisations sélectionnées parmi les valeurs qui composent l'indice CAC Small. Sa cotation s'effectue à l'ouverture et à la clôture.

Indice SBF 80
Le SBF 80 est un indice publié à la Bourse de Paris. Il est géré et publié par le groupe NYSE Euronext. Il suit les cotations des 80 valeurs moins importantes que celles du CAC 40, avec qui il forme le SBF 120. Cet indice est lui-même intégré dans le SBF 250, qui est également intégré dans l'indice CAC AllShares. La sélection des titres du SBF 80 se fonde sur leur liquidité et l'importance de la capitalisation des entreprises cotées. Il est pondéré avec un plafond de 15 % pour chaque valeur, et mis à jour toutes les 30 secondes.

Indice SPI
Le SPI est le Swiss Performance Index, indice de la performance suisse, et principal indicateur du pays. Corrigé des distributions de dividendes, il inclut quasiment toutes les entreprises domiciliées en Suisse ou au Liechtenstein. Il regroupe environ 230 valeurs, qui doivent avoir au moins 20 % de free float. Ainsi, cet indice ne tient compte que des actions négociables, et non des actions conservées à titre permanent. Il est divisé en secteurs d'activité, classés d'après la nomenclature International Classification Benchmark ICB de Dow Jones et FTSE. Son calcul est basé sur les prix payés, ou, à défaut, sur les prix de soumission.

Indice Tankan
L'indice Tankan (Tankan Survey) est une étude mesurant le climat des affaires au Japon. Il se compose de deux indices. L'un, le Capital Expenditures, calcule le montant des dépenses d'investissement productif. L'autre, le Tankan Manufacturing Index, évalue la production manufacturée. Il est basé sur une enquête de 1 200 entreprises industrielles. Le questionnaire se focalise notamment sur le niveau d'activité, le poids relatif de l'offre et de la demande, le niveau des stocks, le dynamisme ou l'atonie des ventes, et le niveau de l'emploi. Ainsi, chaque trimestre, les analystes peuvent anticiper l'évolution de la production, et même le futur niveau du yen.

Indices asiatiques
Les indices asiatiques mesurent les cotations des valeurs de plusieurs pays d'extrême-Orient parmi les plus développés, ainsi que leurs fluctuations et la capitalisation de leurs entreprises. Pendant longtemps, l'indice principal de cette zone était le Nikkei, concernant la Bourse de Tokyo. Aujourd'hui, l'indice Hang Seng, de la Bourse de Hong Kong, révèle l'importance de l'économie chinoise. D'autres indices deviennent également plus dynamiques, comme le BSE 30 (ou Sensex 30) du Bombay Stock Exchange, principale bourse indienne, qui suit les 30 plus fortes valeurs du pays.

Information boursière
Les entreprises sont tenues de publier leur bilan et leurs résultats comptables. Les entreprises cotées qui font appel à l'épargne publique sont en plus obligées de diffuser des informations financières, sincères et transparentes, qui reflètent la réalité de leur performance économique. Lors de la publication des comptes trimestriels ou annuels, certaines entreprises peuvent ajouter des informations boursières, notamment concernant leurs ratios financiers, leur endettement, la structure de leur actionnariat, leurs projets financiers ou d'investissement, et toute information qu'elles jugent utile aux analystes.

Information comptable
Les entreprises sont en relation avec leurs détenteurs de parts sociales ou leurs actionnaires, des clients, diverses administrations (URSSAF, fisc...), des organisations syndicales et/ou professionnelles, des financiers, des banquiers, des fournisseurs, etc. Pour ces raisons, elles sont légalement obligées de publier au moins annuellement une information comptable normalisée. Celle-ci inclut leur bilan, leur compte de résultat, et les annexes comme le hors bilan, ou des explications supplémentaires sur leurs investissements ou leur niveau d'endettement. Cette information comptable est encadrée par une réglementation spécifique.

Information privilégiée
Une information privilégiée est une information précise, obtenue dans un cadre professionnel ou amical. Elle concerne les sociétés cotées, les valeurs mobilières, les produits et instruments financiers, les contrats à terme, etc. Si elle était rendue publique, cette information privilégiée pourrait avoir une forte incidence financière, par exemple un projet de fusion-acquisition, un chiffre d'affaires ou des résultats plus brillants ou plus décevants qu'annoncés, ou encore l'enregistrement d'un brevet décisif. Dans la plupart des pays, il est interdit de diffuser ou d'exploiter (délit d'initié) ce genre d'informations avant la date publique prévue, sous peine d'amende, voire d'emprisonnement.

Initial public offering
Initial public offering (appel initial public à l'épargne) correspond en français à l'introduction en Bourse d'une entreprise. Il peut s'agir d'une jeune pousse cherchant des fonds pour assurer sa croissance, ou d'une société mûre souhaitant élargir son actionnariat. Elle passe ainsi du statut d'entreprise privée à celui d'entreprise cotée, possédée par de nombreux investisseurs. Les désavantages sont les coûts d'introduction (banquiers et commissaires aux comptes notamment), et l'obligation de faire une communication financière complète, qui peut se révéler utile à ses concurrents et mécontenter ses partenaires antérieurs. L'avantage majeur est la sécurisation du capital, circulant librement à la Bourse.

Inside shareholder
Un inside shareholder se traduit par actionnaire interne. En dehors des actionnaires externes, qui n'ont pas de relation particulière avec l'entreprise dont ils détiennent des titres, il existe des actionnaires internes. Ils travaillent dans l'entreprise dont ils sont actionnaires. Il peut s'agir de dirigeants, qui ont bénéficié d'options d'achat d'actions (stock-options) dans le cadre de leur embauche, ou de salariés qui ont acquis des actions à des conditions privilégiées, comme bonus ou élément de motivation. L'actionnaire interne est généralement fidèle et consciencieux, car la bonne santé de son entreprise aura des conséquences positives sur la valeur de ses actions.

Institut d'émission
Par émission, il faut entendre émission de billets de banque et de pièces de monnaie. Un institut d'émission désigne donc une banque de premier rang (centrale) d'un pays ou d'une zone monétaire. Par exemple, la Federal Reserve américaine et la Banque Centrale Européenne sont des instituts d'émission. Ils ont en charge non seulement la fabrication de la monnaie (et la destruction des billets usagés), mais aussi la politique monétaire, comme la surveillance des crédits, des banques de second rang, des flux financiers transnationaux, et également de l'inflation. Ils gèrent aussi les réserves d'or et de devises.

Instruments financiers
On appelle instruments financiers les titres, options et contrats financiers, émis par l'État ou par des institutions habilitées par l'Autorité des marchés financiers (AMF), tels que les fonds communs de placement ou de créances, les fonds d'investissement, et les intermédiaires bancaires. Ces instruments financiers regroupent plusieurs catégories d'actifs : les obligations, les titres subordonnés à durée indéterminée, les parts sociales, les certificats d'investissement, les actions, les bons de souscription d'actions, les billets de trésorerie, et les parts de fonds collectifs (SICAV, FCP...). Ils incluent également les titres à terme, comme les options de vente ou d'achat, et les contrats d'échange.

Intégration proportionnelle
La procédure comptable d'intégration proportionnelle consiste à consolider les comptes d'une ou plusieurs filiales contrôlée(s) conjointement par deux sociétés, ou par un nombre restreint d'associés. Dans le bilan de la société mère (dite société consolidante), la quote-part des actifs et passifs de la filiale (consolidée) est inscrite à leur valeur, en proportion du pourcentage détenu. La quote-part des produits et charges de la société fille est ensuite ajoutée à son résultat global. À la différence de l'intégration globale, les intérêts des actionnaires minoritaires n'y sont pas mentionnés.

Intérêts composés
Les intérêts composés (également appelés intérêts capitalisés) désignent le résultat d'un mode de calcul, largement utilisé par les établissements bancaires et financiers, notamment pour les placements à terme. Cela permet d'évaluer à l'avance leur valeur capitalisée finale. En pratique, chaque année, les intérêts produits s'ajouteront au capital, et produiront eux-mêmes des intérêts pour les échéances suivantes. Pour l'investisseur ou l'épargnant, plus longue sera l'échéance de son placement, plus son capital augmentera mécaniquement, par le biais des intérêts annuels qui y seront incorporés.

Intérêts légaux
Les intérêts légaux sont des taux exigibles de plein droit à la suite d'une mise en demeure, lorsqu'une somme est payée avec retard, par exemple des impôts. Ils s'ajoutent aux pénalités fiscales, à titre de dommages et intérêts. Ils peuvent également provenir d'une obligation imposée par un jugement. Les intérêts légaux ne sont pas négociables, à la différence de ceux des prêts consentis à une personne physique ou morale par un établissement financier. Leur taux est fixé par décret. Ce dernier est calculé sur la dernière douzaine des moyennes mensuelles du rendement produit par les adjudications des Bons du Trésor de treize semaines à taux fixe.$

Intérêts minoritaires
On appelle intérêts minoritaires la fraction des capitaux propres et/ ou du résultat net d'une entreprise, qui ne lui appartiennent pas, ni directement, ni indirectement. À la suite d'une intégration globale, c'est-à-dire après que les comptes d'une société mère aient été consolidés par intégration des comptes de ses filiales, un reliquat plus ou moins important apparaît. Ces intérêts minoritaires représentent le prorata des parts appartenant aux autres propriétaires ou actionnaires de la société mère ou de ses sociétés filles. Au plan comptable, ils sont inscrits au passif.

Intérêts précomptés
Les intérêts précomptés désignent des intérêts payables d'avance dans le cadre d'un emprunt, d'un placement, ou d'une créance. Ils sont calculés à la date d'effet du produit financier concerné, et immédiatement déduits. L'avantage pour l'emprunteur, c'est qu'il est aussitôt libéré des intérêts dus. Le désavantage, c'est que la somme effectivement disponible est amoindrie de leur montant. Les intérêts précomptés se rencontrent aussi dans le cadre d'un crédit entièrement remboursable à son échéance. Dans ce cas, l'emprunteur ne paie aucune mensualité avant de restituer le principal emprunté.

Intervalles de cotation
On appelle intervalles de cotation les montants chiffrés automatisés et différentiels qui se déroulent en continu sur les plates-formes électroniques des marchés financiers mondiaux. Pour éviter d'inscrire trop de décimales après la virgule qui rendraient les cours illisibles, les mouvements à la hausse ou à la baisse des cotations sont arrondis au chiffre immédiatement supérieur ou inférieur. Par exemple, les fluctuations d'une valeur évoluent par un intervalle de cotation fixé à l'avance et connu des opérateurs, par fraction de 0,05 euro, ou de 0,10 euro.

Introduction en bourse
L'introduction en Bourse est une opération qui consiste, pour une entreprise, à mettre en vente publiquement au moins 10 % de son capital. Les investisseurs pourront acheter ses actions, et en devenir en partie propriétaires. Ce capital sera dit flottant, car la cotation dépendra de l'offre et de la demande. Une introduction en Bourse découle de plusieurs motivations. Soit les actionnaires actuels ne veulent ou ne peuvent plus financer l'extension de la société. Soit des héritiers souhaitent vendre. Ou encore, l'entreprise cherche à accroître sa notoriété pour accéder plus facilement au marché des capitaux.

Invested capital
Invested capital, ou capitaux investis, désigne le montant total engagé durablement par les actionnaires, les obligataires, et les détenteurs de parts sociales d'une entreprise. Les capitaux investis sont destinés à financer son cycle normal d'exploitation. On les calcule en ajoutant les engagements et les dettes aux fonds propres, puis en soustrayant la trésorerie et les investissements. Une autre méthode consiste à additionner le fonds de roulement d'exploitation, les actifs nets, les unités de production et les équipements, et de soustraire les amortissements de recherche et de développement, et les passifs d'exploitation.

Investir
Investir signifie consacrer une partie de son patrimoine ou de ses revenus à une opération financière, dans l'espoir que les gains ultérieurs seront supérieurs au montant investi. Il peut s'agir d'acquérir un bien immobilier, de créer une entreprise, d'acheter des actions, des devises, des oeuvres d'art, un terrain, ou autres biens matériels ou immatériels. L'idée d'investir implique un effort, un refus de consommer dans l'immédiat, pour placer une partie de son capital dans une perspective à moyen ou long terme. Par extension, on parlera d'investir du temps dans des études, pour améliorer ses connaissances ou sa performance.

Investissement
Un investissement est un engagement financier, le plus souvent à moyen et long terme, qui a pour but d'augmenter son capital ou ses revenus ultérieurs. Pour un particulier, il peut s'agir d'acheter un bien immobilier, d'acquérir des actions en Bourse ou une oeuvre d'art. Pour une entreprise, à la différence des charges d'exploitation, les investissements ont vocation à être utiles pendant un moins un an. Ils découlent des stratégies mises en place pour améliorer sa performance. Ils prennent les formes les plus diverses, terrains, bureaux, usines, machines-outils, achats de brevets... Leur ventilation comptable peut varier selon les pays.

Investissement de portefeuille
Un portefeuille signifie le regroupement d'un ensemble de titres financiers diversifiés. Un investissement de portefeuille consiste à acquérir des obligations ou des actions d'une entreprise, sans volonté de la contrôler. Le but est de chercher la rentabilité maximum à plus ou moins long terme. Un investissement de portefeuille peut être réalisé par un particulier, une entreprise, un fonds de gestion, ou un fonds commun de placement. Cette participation peut être de n'importe quel pourcentage minoritaire. Pour le FMI, quand ce seuil dépasse 10 % d'une entreprise étrangère, il s'agit d'un investissement direct.

Investissement direct étranger
Un investissement direct à l'étranger (IDE) est un transfert de fonds au-delà de la frontière, dans le but de créer une entreprise, de la financer, de la maintenir en exploitation, et d'exercer un contrôle sur sa gestion. Par convention, l'investissement doit porter sur au moins 10 % du capital ou des droits de vote de l'entreprise étrangère, et avoir un caractère de durabilité. Un IDE peut être la création d'une filiale, le rachat d'une entreprise existante ou d'un réseau de distribution, le réinvestissement des bénéfices générés par une succursale, un financement inter-groupe (prêt, avance, capitalisation...), ou encore une fusion-acquisition.

Investissement socialement responsable
Un investissement socialement responsable (ISR) est un concept économique, qui consiste à concilier la performance des entreprises privées et des entités publiques, et une dimension environnementale, sociétale et déontologique. Il s'agit de l'équivalent de la notion de développement durable, transposé dans le domaine financier, et qui s'ajoute aux critères habituels de choix d'investissement. Le but de l'investissement socialement responsable est de favoriser les entreprises soucieuses de leur impact social et écologique, et qui respectent des règles internes éthiques, par exemple l'interdiction du travail des enfants, le recyclage, etc.

Investisseurs institutionnels
Les investisseurs institutionnels sont de grandes entreprises, privées ou semi- publiques, qui disposent d'une importante surface financière, ce qui leur permet d'influencer le marché. Ils sont principalement représentés par des collecteurs d'épargne, comme les fonds de pension, la Caisse des Dépôts, les fonds d'investissement, les sociétés d'assurance, ou bien des organismes de placement collectif. Même s'ils détiennent rarement plus de 10 % d'une entreprise, leur présence rassure et stabilise les autres actionnaires. Ils font le plus souvent partie de l'actionnariat durable, car leur optique de rentabilité est à moyen et long terme.

Investment
Investment se traduit par investissement. Il désigne le fait de se procurer un bien physique ou financier, dans l'espoir que sa valeur augmentera avec le temps. Pour une entreprise, l'investissement consiste à placer des capitaux dans une opération dont le résultat final sera supérieur à leur montant. Il existe des investissements à taux fixe comme les Bons du Trésor, et les investissements à rentabilité en partie imprévisible, comme les actions. Sur le plan financier, l'investisseur justifie sa prise de risque en espérant revendre ses titres avec un bénéfice.

Investment advice
Investment advice se traduit par conseil en investissement. Cette expression englobe les recommandations et suggestions financières qui visent à informer ou guider une personne souhaitant investir dans un ou plusieurs produits. Chacun peut donner des conseils à titre privé. En revanche, un Conseil en investissement est un professionnel contrôlé par l'Autorité des marchés financiers. Il délivre des suggestions personnalisées à ses clients, en fonction de leur profil psychologique et de leurs désirs (accumulation de capital, rente future, transmission...). Il est rémunéré par une commission.

Investment club
Un investment club se traduit par club d'investissement. Il s'agit d'un petit groupe de personnes, généralement 5 à 20, qui mettent en commun une certaine somme mensuelle, afin de se constituer un portefeuille d'actions ou d'autres instruments financiers. Un club d'investissement se crée sous la forme de l'indivision, pour une durée maximum de 10 ans. Ses membres décident collectivement de l'usage qui est fait du capital disponible, par exemple achat ou vente d'actions ou de devises, options sur les taux, etc. Ce type de clubs permet à ses membres de se former concrètement au fonctionnement des marchés financiers.

Investment grade
Un investment grade se traduit par échelon d'investissement, ou notation d'investissement, et définit sa qualité. Les titres négociables, qu'ils soient Bons du Trésor, Certificats de dépôt, obligations, actions, etc., sont évalués différemment en fonction de leur émetteur. Par exemple, un grand État européen, modérément endetté, a peu de risques de faire faillite. Sa signature sera considérée comme très fiable par les agences de notation comme Standard & Poor, qui attribuera à ses titres une note élevée, par exemple AAA. À l'opposé, des titres émis par une entreprise très endettée pourront recevoir la notation d'investissement CCC, car considérés comme des créances douteuses.

Investor
Investor se traduit par investisseur. Il s'agit d'une personne qui engage son propre argent, pour réaliser une opération technique, financière, immobilière ou commerciale, dans le but d'obtenir un retour supérieur au montant initial. Il peut s'agir aussi d'une personne morale, comme une entreprise ou un fonds d'investissement. À la différence du spéculateur qui accepte un niveau de risque élevé en échange d'une plus grande profitabilité, l'investisseur cherche à minimiser les risques, par exemple en achetant des actions ou des parts sociales. En revanche, un trader, qui fait plusieurs allers-retours au cours de la même séance boursière, sera plutôt considéré comme un spéculateur.

Irréductible
Irréductible signifie qui ne peut être réduit, diminué ou amoindri, donc incompressible. Dans le langage financier, ce terme concerne essentiellement les entreprises qui procèdent à une augmentation de capital, assorti d'un droit préférentiel de souscription. Ces souscriptions réalisées par les actionnaires ne peuvent être réduites par l'entreprise en question. Cette mesure vise à leur assurer des droits égaux à ceux des nouveaux actionnaires, sans qu'elle puisse s'adresser à d'autres souscripteurs en puisant dans la fraction du capital qui leur est destiné.

Issue
Le mot anglais issue se traduit par émission, dans le sens financier du terme. Il désigne une opération financière créatrice de titres, qui seront proposés à la vente publique ou sur des marchés de gré à gré. Il peut s'agir de valeurs mobilières comme les actions lors d'une levée de fonds, d'émissions obligataires correspondant à des emprunts de capitaux, ou du lancement de produits financiers directs ou dérivés comme les warrants (garanties spécifiques). Qu'elles soient destinées à la cotation ou non, ces émissions sont placées par des établissements financiers spécialisés.

IT CAC 50
IT CAC 50 signifie Indice Technologique Cotation Assistée en Continu. Il s'agissait d'un indice transversal Euronext qui se voulait le reflet du dynamisme des nouveaux secteurs en forte croissance, comme les télécommunications, les satellites, les médias, l'informatique, et les nouvelles technologies. Pour cela, il cotait les 50 valeurs les plus liquides de ces secteurs, hors CAC 40, pondérées selon leur capitalisation boursière. Cet indice a été remplacé par le CAC IT 20, puis intégré à l'indice SBF 250 (Société de Bourse française).


Envoyer un mot