Actualités

Analyses de marché

Valeurs à suivre

Alertes

Crédit Agricole : Un troisième trimestre meilleur que prévu

4 Nov 2020 08:45 | Actualités

credit-agricole-siege

Le Crédit Agricole a annoncé mercredi matin que le produit net bancaire (PNB) du troisième trimestre 2020 était de 5,15 milliards d’euros en hausse de 2,4% par rapport au troisième trimestre 2019. Ces données sont supérieures à la moyenne de 4,93 milliards d’euros attendue par les analystes des banques européennes. Dans le même temps, la banque a maîtrisé ses dépenses à 2,99 milliards d’euros, soit une baisse de 1,1%.

Le résultat brut d’exploitation du troisième trimestre 2020 a augmenté de 7,8% par rapport à la même période de l’année dernière, atteignant 2,16 milliards d’euros. Le ratio d’exploitation de la banque était de 58,1%, soit une augmentation de 1,5% par rapport à 2019. Son ratio de capitaux propres CET1 a augmenté de 0,6 point au cours du trimestre à 12,6%, dont 60 points de base de dividendes non distribués en 2020. Le bénéfice net de la banque au troisième trimestre s’est élevé à 976 millions d’euros, soit une baisse de 18,5% par rapport à 2019, mais supérieur à l’estimation consensuelle du marché de 790 millions d’euros.

La diminution relative s’explique par la réserve pour risque de crédit du trimestre de 605 millions d’euros, en hausse de 80,8% par rapport à 2019. Le coût du risque est toujours inférieur à celui du deuxième trimestre de 842 millions d’euros. Il est également inférieur à l’estimation consensuelle de 755 millions. Le groupe a noté que 71% de l’augmentation des coûts de risque au troisième trimestre était liée à un encours de dette sain. Au 30 septembre 2020, la provision totale est de 10 milliards d’euros. Philippe Brassac, PDG de Crédit Agricole SA, a déclaré lors d’une conférence de presse: “Au troisième trimestre, comme nous pouvions l’anticiper, nous avons fait face à un environnement de risque stabilisé”.

En sous-jacent, c’est-à-dire retraité des opérations exceptionnelles, le résultat net de la banque au troisième trimestre a atteint 1,11 milliard d’euros, soit une baisse de 9,1% par rapport au troisième trimestre 2019. A partir de ces données, sur 9 mois, le retour sur capitaux tangibles (RoTE) a atteint 10%, une baisse de 1,9% par rapport à 11,9% en 2019. Au cours du trimestre, la plupart des écarts entre les données publiées et les données sous-jacentes étaient liés au lancement de la vente des services financiers à la consommation du Crédit Agricole (CACF NL) aux Pays-Bas. Le processus a été initié par une proposition de rachat «fiable», qui s’est traduite par une moins-value de 125 millions d’euros et des charges comptables pour dépréciation des écarts d’acquisition.

Pour les mois à venir, Philippe Brassac juge que “le quatrième trimestre sera de nature très différente compte tenu de la résurgence de la crise sanitaire (…). Nous considérons que ce second confinement n’est pas tout à fait de la même nature que le premier. Il est moins violent (…) mais nous constatons que la visibilité est moins forte que la première fois”.