Actualités

Analyses de marché

Valeurs à suivre

Alertes

Matin Bourse – L’ouverture des marchés européens sous le signe de l’incertitude

27 Mai 2024 08:45 | Actualités

Les Bourses européennes devraient ouvrir sans direction claire lundi, influencées par des commentaires encourageants de la Banque du Japon (BOJ) et des indicateurs positifs en provenance de la Chine. Cependant, l’attente de la publication d’indicateurs d’inflation cruciaux en fin de semaine pèse sur les investisseurs.

D’après les premières indications, le CAC 40 parisien devrait baisser de 0,10% à l’ouverture. Les contrats à terme sur le Dax à Francfort et l’EuroStoxx 50 suggèrent une stabilité. Les marchés britanniques seront fermés lundi en raison d’un jour férié.

Au Japon, le gouverneur de la BOJ, Kazuo Ueda, a réaffirmé lors d’un séminaire que la banque centrale avait “fait des progrès sur l’inflation en s’éloignant d’une dynamique des prix nulle et en relevant les anticipations d’inflation”. Shinichi Uchida, membre du comité de politique monétaire, a ajouté que la fin du combat contre la désinflation “était en vue”.

En Chine, les profits industriels sont repassés en territoire positif en avril, avec une hausse de 4,3% sur les quatre premiers mois de l’année comparé à la même période l’an passé. Sur un mois, les profits ont progressé de 4,0% en avril, après une baisse de 3,5% en mars, signalant que les mesures de soutien du gouvernement commencent à porter leurs fruits.

Malgré ces nouvelles, les investisseurs occidentaux restent principalement focalisés sur les indicateurs d’inflation à venir des États-Unis et de la zone euro, attendus vendredi.

Aux États-Unis, les marchés surveilleront si la tendance baissière de l’inflation CPI se confirme dans l’indicateur PCE, préféré par la Réserve fédérale pour jauger la dynamique des prix.

En zone euro, le chiffre de l’inflation de vendredi sera le dernier avant la prochaine réunion de la Banque centrale européenne, qui pourrait décider de baisser ses taux – à moins d’une surprise dans les données.

L’inflation japonaise sera également scrutée, avec des données attendues le 31 mai.

Valeurs à suivre :

Wall Street :
La Bourse de New York a rebondi vendredi avant un long week-end dû à un jour férié lundi aux États-Unis, permettant au S&P-500 et au Nasdaq d’enregistrer un cinquième gain hebdomadaire consécutif. L’indice Dow Jones a légèrement progressé de 0,01%, le S&P-500 a gagné 0,70%, et le Nasdaq Composite a augmenté de 1,10%, atteignant un record de clôture.

Nvidia a encore progressé de 2,57% après un bond de plus de 9% la veille, porté par des perspectives prometteuses liées à l’intelligence artificielle.

Asie :
La Bourse de Tokyo est en hausse modeste malgré les commentaires encourageants de la BOJ, les marchés demeurant prudents avant la publication des indicateurs d’inflation cette semaine en zone euro, aux États-Unis et au Japon. Le Nikkei gagne 0,47% et le Topix progresse de 0,61%.

Les valeurs des semi-conducteurs sont en hausse, Advantest, fabricant d’équipements de test de puces, prenant 1,5%.

Les indices chinois sont également en hausse, soutenus par les bons résultats des profits industriels. Le Hang Seng de Hong Kong gagne 0,37%, le SSE Composite de Shanghai prend 0,35%, et le CSI 300 avance de 0,33%.

Taux :

Les rendements des obligations américaines varient peu en l’absence de catalyseur. Le rendement du Treasury à dix ans se maintient à 4,4669%, tandis que le taux à deux ans reste stable à 4,9483%.

Changes :

Le yen se renforce après les commentaires de la Banque du Japon, tandis que les marchés de change restent calmes. En Asie, le yen s’apprécie de 0,14% à 156,77 yens pour un dollar, et le dollar australien progresse de 0,11% à 0,6634 dollar. Le dollar est stable face à un panier de devises de référence, avec l’euro à 1,0847 dollar et la livre sterling à 1,2742 dollar.

Pétrole :

Les cours du pétrole sont en légère hausse à l’approche de la réunion de l’OPEP le 2 juin, où les membres pourraient décider de maintenir la production à son niveau actuel pour le reste de l’année. Le Brent gagne 0,26% à 82,33 dollars le baril, et le WTI augmente de 0,35% à 77,99 dollars.