Actualités

Analyses de marché

Valeurs à suivre

Alertes

Quatre actions à l’achat ou à la vente

9 Sep 2020 08:30 | Analyses de marché

Le CAC 40 en repli en ce début peut donner quelques possibilités à l’achat. Certaines valeurs que nous suivons ont atteint des points d’entrée. Voici une liste de 4 actions et quelques recommandations…

AXA

Actuellement à 16,95 €, la valeur paraît intéressante. De nombreux analystes considèrent la valeur comme une opportunité d’achat. Le titre AXA demeure sous pression à moins de 17 euros. A l’instar des autres valeurs financières, le numéro deux européen des compagnies d’assurance a payé au premier semestre un lourd tribut à la crise sanitaire. Son coût estimé à 1,5 milliard a fait plonger de 48% le résultat opérationnel ressorti à 1,88 milliard. La solidité financière d’Axa n’est pas revue en baisse. Son ratio de solvabilité de 180% continue d’évoluer au sein de la fourchette visée de 170% à 220%. Le groupe a choisi de se conformer à la recommandation de l’autorité de régulation de la banque et de l’assurance incitant à ne pas distribuer de dividende, une des raisons de la récente baisse du titre.

A L'ACHAT

BASTIDE LE CONFORT MEDICAL

Cette affaire familiale de santé mène une stratégie pertinente de développement sur ses métiers les plus rentables de prestations de soin à domicile et de réplication de son modèle en Europe. La visibilité sur les perspectives de croissance et de marge est bonne et le titre décote sur un ratio moyen de 23 fois les profits des huit dernières années.

A L'ACHAT

ENGIE

Veolia veut se marier avec Suez, en acquérant la participation d’Engie. Mais Suez renâcle. Et Engie fait monter les enchères. En juillet, Engie se dit disposé à vendre sa participation dans Suez. Veolia propose donc aux actionnaires d’Engie de leur racheter 29,9 % de leurs actions à 15,50 € chacune. Une offre intéressante ?  Oui. Cela représente une prime de 55 % par rapport au cours de Suez en juillet, qui était autour de 10 €, avant la spéculation sur le titre, calcule Tancrède Fulop, analyste financier chez Morningstar, Mais Engie n’est pas dans l’urgence de vendre. Il est en position de faire monter les enchères. » D’où la déclaration tranchante du président d’Engie, Jean-Pierre Clamadieu :  Le compte n’y est pas. 

EN ATTENTE

ORANGE

Dans une interview accordée à l’AFP, Stéphane Richard confirme sa volonté de « proposer » de ramener le dividende à son niveau d’avant pandémie, soit 0,70 euro par action, « dès 2020 ». Une nouvelle qui pourrait faire monter le titre sur le court terme. Actuellement à 9,166 €, nous attendons une stabilisation pour pouvoir renforcer notre position.

EN ATTENTE