Actualités

Analyses de marché

Valeurs à suivre

Alertes

Revue matinale des marchés

13 Fév 2024 08:45 | Actualités

À surveiller en France cette semaine :

M6 et Carmila dévoilent leurs résultats annuels mardi.

Après la publication de résultats solides par Michelin lundi soir, le fabricant de pneumatiques a surpassé les attentes pour l’exercice écoulé, grâce à son positionnement haut de gamme sur un marché difficile. Son résultat opérationnel des secteurs a atteint un record de 3,57 milliards d’euros pour l’année 2023, contre 3,40 milliards d’euros l’année précédente. Pour 2024, Michelin vise un résultat opérationnel des secteurs dépassant 3,5 milliards d’euros à taux de change constant, ainsi qu’un cash flow-libre avant acquisitions de plus de 1,5 milliard d’euros.

De plus, Bénéteau, le constructeur de bateaux, a annoncé lundi un chiffre d’affaires supérieur aux attentes pour l’exercice 2023, malgré un ralentissement de son activité au quatrième trimestre.

Fnac Darty a clôturé définitivement le litige lié à la cession de Comet Group Limited, bénéficiant d’une décision favorable de la justice britannique qui aura un impact positif sur sa trésorerie d’au moins 40 millions d’euros.

En revanche, S&P Global Ratings a abaissé la note de crédit d’Eutelsat de “B+” à “B”, suite à un avertissement sur les résultats de l’exercice en cours. Les activités d’accès à internet par satellite se développent plus lentement que prévu, ce qui pourrait affecter les ratios d’endettement et compliquer les prochaines opérations de refinancement malgré la réduction des investissements prévue. Malgré cela, S&P maintient une perspective stable, estimant qu’Eutelsat ne fera pas face à des problèmes de liquidités dans les 12 prochains mois.

ACTIONS : Perspectives pour la séance de mardi

Les marchés boursiers européens s’apprêtent à débuter la séance de mardi dans une position d’équilibre, en attendant avec anticipation la publication des chiffres de l’inflation aux États-Unis pour le mois de janvier.

À 7h25, les contrats à terme sur les indices boursiers indiquent une tendance mitigée : le contrat sur le CAC 40 perd 3 points, soit 0,04 %, selon les données du courtier IG. Le contrat sur le DAX 40 recule de 28 points, soit 0,2 %, tandis que celui sur le FTSE 100 progresse de 8,3 points, soit 0,1 %.

Sur Wall Street, la séance de lundi s’est conclue de manière contrastée : l’indice Dow Jones (DJIA) a atteint un nouveau record historique malgré le repli observé chez les valeurs technologiques. Le DJIA a clôturé en hausse de 0,3 % à 38 797,38 points, effaçant ainsi le record établi jeudi dernier. En revanche, l’indice élargi S&P 500 a enregistré un léger recul de 0,1 %, à 5 021,84 points, tandis que le Nasdaq 100, dominé par les valeurs technologiques, a chuté de 0,3 %, à 15 942,54 points.

En se basant sur les prévisions recueillies par le Wall Street Journal, les économistes anticipent une augmentation de 2,9 % sur un an des prix à la consommation aux États-Unis pour le mois de janvier. Bien que cela représente la plus faible progression depuis mars 2021, l’inflation demeure au-dessus de l’objectif de 2 % fixé par la Réserve fédérale (Fed).

Concernant l’inflation de base, qui exclut les prix volatils de l’alimentation et de l’énergie, les économistes prévoient qu’elle se situera à 3,7 % sur un an en janvier, marquant ainsi son niveau le plus bas depuis avril 2021.

Malgré ce ralentissement, les prix demeurent considérablement plus élevés que ceux d’avant la pandémie de Covid-19, en particulier pour les biens de consommation courante tels que les produits alimentaires.

Dans l’agenda financier européen, les investisseurs porteront une attention particulière à l’indicateur avancé allemand ZEW, un baromètre clé de la confiance des investisseurs dans la plus grande économie de la zone euro.

Pendant ce temps en Asie, l’indice Nikkei a enregistré une impressionnante hausse de 2,9 % mardi, atteignant 37 963,97 points, son niveau le plus élevé depuis janvier 1990. Cette performance survient à la suite d’un jour férié au Japon. Les investisseurs sont encouragés par les perspectives de croissance des bénéfices des entreprises, notamment grâce à la dépréciation du yen par rapport aux autres devises.

Il convient de noter que les marchés sont fermés en Chine et à Hong Kong en raison des célébrations du Nouvel An lunaire, ce qui pourrait influencer la dynamique régionale dans les jours à venir.

OBLIGATIONS : Perspectives sur les rendements des bons du Trésor américain

Lundi, les rendements des obligations du Trésor américain ont clôturé la séance sans changement significatif, les opérateurs adoptant une attitude d’attente en prévision de la publication du rapport de janvier sur l’indice des prix à la consommation aux États-Unis.

Les analystes s’attendent à ce que les données de l’inflation pour janvier fournissent de nouvelles indications sur l’évolution des prix, bien que certains d’entre eux expriment des préoccupations quant aux coûts d’expédition et aux prix des carburants, qui montrent peu de signes de baisse.

“Nous anticipons des progrès continus en matière d’inflation dans le rapport de janvier sur l’indice des prix à la consommation”, déclare BofA Securities, soulignant ainsi une perspective optimiste malgré les défis persistants sur certains fronts.

CHANGES : Situation de l’euro par rapport au dollar

Mardi matin, l’euro affiche une évolution modérée par rapport au dollar.

Selon Abdelhadi Laabi, directeur du marketing chez KAMA Capital, le dollar pourrait se renforcer si les chiffres de l’inflation de janvier aux États-Unis dépassent les prévisions, renforçant ainsi la position de la Fed en faveur du statu quo sur les taux d’intérêt. À l’inverse, une inflation inférieure aux attentes pourrait entraîner une baisse du dollar américain.

PETROLE

Les contrats à terme sur le pétrole affichent une légère hausse en ce mardi matin, évoluant dans une fourchette étroite alors que les nouvelles du Moyen-Orient sont mitigées.

La réduction de la production de brut en provenance d’Irak a compensé les signes de progrès vers une résolution diplomatique du conflit entre Israël et le Hamas, maintenant ainsi la progression des prix sous contrôle, selon les analystes d’UOB.

Par ailleurs, les opérateurs du marché seront attentifs aux rapports mensuels de l’OPEP mardi et de l’AIE jeudi, fournissant des informations cruciales sur l’équilibre de l’offre et de la demande sur le marché pétrolier.

Aux alentours de 7h15, le contrat à terme sur le Brent de la mer du Nord pour le mois d’avril a progressé de 12 cents pour atteindre 82,12 dollars le baril, tandis que le contrat sur le brut léger doux (WTI) pour le mois de mars, coté au Nymex, a augmenté de 18 cents pour atteindre 77,10 dollars le baril.